Marvel Universe forum RPG-House of M


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vert de Rage...

Aller en bas 
AuteurMessage
Hulk
Colosse de Jade
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 31
Pouvoirs : Force quasi illimitée, facteur régénérateur encore plus efficace que celui de Wolverine.
Date d'inscription : 06/03/2008

Fichage du S.H.I.E.L.D
Origine: Génétiquement amélioré
Puissance:
850/1000  (850/1000)
Expérience:
100/1000000  (100/1000000)

MessageSujet: Vert de Rage...   Mar 11 Mar - 20:57

-7h00 du matin :
Il pleuvait...
Le sol chantait les louanges de la pluie tombante, Bruce se réveilla dans sa petite cabane faite de bois de bambou et de grandes feuilles de palmiers. Habillé d'un simple short, le scientifique se dirigea vers ce qui se rapprochait le plus d'une salle de bain. Se fixant dans le miroir, Bruce n'eu qu'une réaction et pensée, mon Dieu qu'il était pas du matin, mais alors pas du tout. Faisant tourner ce qui semblait être l'ancêtre d'un robiner afin de faire venir, d'on ne sait où une eau plus ou moind propre, sans doute de la pluie qui s'abattait encore sur le sol sabloneux et boueux de la forêt Australienne. L'homme prit un peu de cette eau dans les main et se l'a passa sur le visage afin de mieux émerger du sommeil relativement court qu'il venait de quitter. Effectivement, Bruce ne dépassait pas les quatre heures de sommeil par nuit, ce qui au final l'affaiblissait de plus en plus. Cela faisait plusieurs mois que Banner n'avait pas eu le privilège de voir son alter-égo lui rendre une petite visite amicale. Et ce dernier ne s'en plaignait pas, bien au contraire, mais il est vrai que ce qu'il vivait ici, surtout avec les entreprises forestière qui tentent d'obliger les peuples qui vivent dans la forêt à quitter leur foyer. Tout ça pour pouvoir raser le terrain et faire encore plus de bénéfices qu'ils ne font déjà. Bruce c'était plus d'une fois opposé à leur façon de faire, mais que peut-il dans ce lieu si reculer de la civilisation à part tenir tête aux avocats et au représentants de cette industrie...Rien de plus, c'était bien là le problème...

-7h03 :
Toujours la pluie...
Bruce prit place sur le table en bois qu'il s'était faite lors de son arrivée, il y a de cela plusieurs mois. Sur celle ci, plusieurs produits comestiblent se tenaient là, attendant d'être avalés par Bruce, lait de coco, bananes, noix de coco, tout ce qui pouvait être récuparable, Banner l'ai prennaient. Tendant la main afin de prendre une noix de coco, ce dernier l'ouvrit avec une petite hachette, la coupant en deux et vidant le lait qui c'était accumulé dedans dans un petite goblet en bois fait maison lui aussi. Buvant les quelques centilitres de lait, Bruce commença à manger la noix de coco, lentement, sans trop apprècier ce que d'autre rêverait d'avoir dans leur assiette. D'un autre coté, Bruce mangait ce genre de produits depuis tellement longtemps que le simple fait de savoir qu'il devait recommencer le lendemain le dégoûtait encore plus. Un bon steak saignant, avec des frites et de la mayonnaise, voilà un vrai repas pour l'estomac du scientifique, ou même encore un hot dog, mais au moins qu'il y ai de la viande, une bonne grosse dose de viande. Continuant son "festin", Bruce souffla fortement, montrant la monotonie de sa vie actuelle, pensant ne jamais retrouver ce qu'il avait connu sur le continent Américain...

-7H25 :
Encore de la pluie...
Bruce venait enfin de finir son repas, se levant afin de prendre les quelques affaires qu'il possèdait dans son cabanon. Ce dernier prit la direction de la forêt plus dense, son but de la journée était d'observer les animaux sauvages, et si possible en chasser un pour le soir. S'engouffrant dans les méandres de la jungle Australienne, Bruce commença son parcours par observer un petit groupe d'Emeu. Ces derniers s'étaient arrêtés près d'une petite rivière afin de reprendre leur souffle car, semblait-il, ces créatures venaient de parcourir plusieurs kilomètres sans se reposer. Avançant sans faire le moindre bruit, Bruce resta assis comme cela pendant plusieurs minutes, regardant simplement les agissements des émeus couchés sur le sol meuble de la forêt qui perlait encore quelques goutes de pluie entre les branches. Bruce n'était dehors que depuis vingt minutes, qu'il était déjà trempé jusqu'aux os...

-7h45 :
Tient, il ne pleut plus...
Bruce continua son chemin, s'enfonçant encore plus dans les buissons de différentes taille. Certain étaient plus petite qu'un chien, d'autre étaient plus grand qu'un immeuble de sept étages. Au loin, Banner pouvait entendre les tumultes de l'Océan Indien qui n'était qu'à une heure de son habitat rescent. Le scientifique qu'était Banner cherchait avant tout à comprendre ce qu'il était devenu, et il savait que cette réponse ne lui viendrait que si il s'isolait afin de mieux réfléchir, sans les pressions qu'exerçaient les forces militaires des Etats Unis. Lui qui avait parcouru le monde entier, et bien plus, n'avait toujours pas réussis à trouver une explication logique à ce qu'il était devenu...

-8h10 :
Par un moyen encore inconnu, Bruce venait de traverser la forêt, cela ne faisait pourtant même pas trente minutes qu'il y était. Mais très vite, ce dernier comprit que ce n'était pas la forêt qui était finis, mais plutôt qu'elle arrêtée. Effectivement, Bruce tomba nez à nez avec un énorme buldozer, détruisant les arbres comme de vulgaire panneau, génant leur progression. Sans s'en rendre compte, Bruce commençait à s'énerver, les promoteurs n'avaient même pas prit le temps d'en discuter avec les Aborigènes et la municipalité. Car voyant comment réagissait le "maire" du petit village qui se situé à à peine un kilomètre d'ici, lui aussi n'avait pas était informé. Bruce s'approcha donc du petit groupe d'homme aglutiné en plein milieu du chantier. S'imposant avec une voix puissante, Bruce répliqua au chef de chantier :


" Je peux savoir ce qui se passe ici ?! Pourquoi personne n'a été prévenu de cette décision ?!

- Ecoutez, vous n'êtes pas en mesure de faire votre loi ici, Monsieur, ce que nous faisons est tout à fait légal, en revanche je doute que vos agissements le soient.

- Mais Monsieur, je vis dans cette forêt, comment allez vous me reloger une fois la forêt de rasée ? Puis-ja avoir une quelconque certitude de votre part ? De plus vous ne trouvez pas qu'il y a assez de bois de déraciné de nos jours pour ne plus s'attaquer à cette jungle ?

- Notre chantier consiste à faire de la place afin de faire venir un architecte pour construire un complexe hotelier.

- Donc vous détruisez tout, pour les gros richards du coin..."


Bruce savait que ce dernier ne pensait qu'à son chèque de fin de contrat et rien d'autre. Pas une seule secondes il pensait aux animaux qui allaient se retrouver sans habitat, ni lieu pour vivre et se reproduire. Le mot éco-système dépassait complêtement se demeuré borné et sans cervelle qu'était ce chef de chantier. Très vite une colère envers le chef de chantier fit son apparition chez Bruce, ainsi qu'une envie de détruire les buldozers avant qu'ils ne continuent leur massacre. De plus, alors que le chef de chantier et Bruce parlaient, une tierce personne arriva et répliqua :

" Je me fous de leur avis, détruisez moi ça, ou vous n'aurez pas votre argent !"

Bruce, malgré la tentative de garder son calme, sentit très rapidement que son alter-égo n'allait pas tarder à prendre le dessus. La peau chaude, les yeux vert de rage, lenvie de fracasser tout ce qui bouge, surtout les machines, le chef de chantier, mais plus encore le promoteur...
Le chef de village tentait encore, en vain, de raisonner les hommes d'affaires qui se présentaient devant lui affirmant que si il continuait, la faune et la flore allait en patir, plusieurs espèces allaient disparaître dans la destruction et que cela allait directement toucher l'être humain. Malgré toutes ses mise en garde le promoteur continua à ne voir que le profit et à parler d'argent que le chef de chantier n'allait pas toucher si il ne faisait pas son travail avant la fin de la semaine. La fin de la semaine, dans quatre jours, Bruce ne voulait pas voir la destruction parvenir à son terme, conscient de ce qu'il allait faire, Banner laissa son autre "lui" prendre le dessus, répliquant avec force avant :


" VOUS N'ALLEZ PAS DESTRUIRE CETTE JUNGLE !!!!!! GRRRRRRROOOOAAAAAAAAAARRRRRR !!!!!"

-8h25 :
Vêtement se déchirant sous la pression des muscles grossissant sans cesse, peau verte, pour finir avec une musculature à faire palir Arnold Schwarzenegger, dépassant les deux mètre trente de haut et pesant dans les cinq cent kilos, Hulk venait de faire son entrée. Hulk, laissant tomber les affaires que son alter-égo humain avait améné avec lui, fixa avec une rage sans nom le promoteur et le chef de chantier qui tremblaient comme des feuilles devant l'énormité de la chose qui se tenait devant eux. Tout les ouvriers du chantier partirent en courant vers la ville, sans même prendre le temps d'éteindre le moteur de leur machines infernales. Hulk se dirigea très vite vers le premier buldozer, arrachant la grosse pelle qui servait à déplacer plusieurs kilos de terre sans se fatiguer. Le Colosse de Jade plia cet outil comme si il s'agissait d'un simple crayon que l'on cassait en deux, puis commença à l'utiliser pour frapper le reste de la marchine avec. Balançant son "arme", le titan vert balança avec le buldozer sur un autre situé huit ou neuf mètre plus loin. Plus que trois buldozers et tout était fini, Hulk se mit à courir vers le troisième et lui rentra violemment dedans, le faisant se retourner, l'alter-égo de Bruce l'acheva avec un puissant coup de poing marteau, pliant en deux la carcasse comme une crêpe. S'approchant du quatrième et avant-dernier instrument de désolation, Hulk souleva ce dernier et l'envoya voler à plus de quatre cent, retombant lourdement sur le sol qui se mit à trembler sur le coup. Puis, se retournant vers le dernier, Hulk tapa fortement sur le sol, ouvrant ainsi une brêche dans le sol, engouffrant la machine dedans. Celle ci tomba à l'interieur, la fissure faisait pas loin des onze ou douze mètres de profondeur et autant de large...
Enfin débarassé des machines, Hulk fixa les deux hommes qui tremblait devant le colosse vert. Le chef de village, lui, savait que Bruce n'était pas méchant sous cette apparence, sauf pour ceux qui avait provoqué cet état. Ne voulant pas plus que la destruction des buldozers, le chef de village hurla à Hulk :


" Tu ne dois pas faire de mal ! N'oublie pas, tu es un scientifique, pas un monstre !

- Hulk énervé..."


Sans même laisser le temps au chef du village de répliquer quoique ce soit, Hulk, d'un bond prodigieux, se retrouva face à l'Océan Indien, alors qu'il était à plus d'une heure de ce dernier. Le géant vert fixa longuement l'Océan avant de décider d'y plonger et de nager, nager jusqu'à ce qu'il se sente mieux...
D'un saut, Hulk se retrouva à plus de quatre kilomètres des cotés Australien, et commença sa longue traversée. Si ce dernier venait à continuer dans cette direction, il finirait sur les cotés d'Afrique du Sud...

Fin à 8h40...


Arrow Afrique du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vert de Rage...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vinyle coloris taupe et vert anis
» Utilisation de la Laponite . (dépoussiérage, gel)
» Novak mongoose vs Tekin mini Rage
» Noël chez Gam vert
» Magasin Vert de Betton (35)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Universe forum RPG-House of M :: Océanie :: Continent Océanien :: Australie-
Sauter vers: